Hommage à Sœur Albert-Marie

    Hommage à Sœur Albert-Marie

    Entrée dans la Congrégation des Filles de La Croix depuis 1963, arrivée à Tarbes en 1992, SAM nous a quittés le 19 novembre 2019. Fabienne Julian était sa collègue et surtout son amie, elle lui rend hommage.

     » Sa vocation a été tournée vers les enfants et les jeunes, les plus démunis, les personnes en situation de handicap, les migrants : « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » Saint Matthieu 25, 40 ; elle souhaitait toujours mettre de la Vie au cœur de sa mission : « Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui » Deutéronome 30, 19-20
    Indissociable de SAM, « sa guitare », toujours près d’elle, elle faisait vibrer les cœurs et nous enchantait de sa voix radieuse.
    Après avoir été enseignante, directrice d’école et de collège, SAM est nommée, à Pamiers, responsable diocésaine de la catéchèse et commence à rencontrer des jeunes de l’Aumônerie. C’est ainsi qu’elle est appelée sur Tarbes et sera responsable de l’Aumônerie des Collèges de l’Enseignement Public.
    Durant 26 années, SAM n’a cessé de donner tant d’amour, de partager tant de joie, de désirer le bonheur de tous ces jeunes qui sont venus à l’aumônerie. Sa chaleur et sa gaîté, sa gentillesse et sa patience, son souci d’accompagner spirituellement et personnellement chaque jeune, de transmettre des valeurs d’humanité, de partage, d’écoute et de respect étaient permanents.
    Elle disait « il faut qu’ils soient heureux, qu’il y ait une bonne ambiance, ils ont tous du talent ». Elle les valorisait toujours, savait être à leur écoute et ajustait les propositions faites pour les rencontres de l’aumônerie en fonction de leurs demandes, de leurs attentes ; Et prenait du temps avec ceux qui rencontraient des difficultés personnelles ou familiales. Elle soutenait également les parents et les adultes qui l’aidaient.
    Alors nous terminions l’année d’aumônerie par un camp ou un pèlerinage : quelle belle aventure ! Elle préparait minutieusement tout le déroulement et surtout les veillées. Les jeunes préparaient un petit spectacle que nous allions jouer dans une maison de retraite sur nos lieux de camp, ou jouaient des scènes de la bible ou de la vie d’un saint ; le tout accompagné par sa guitare et par les activités des jeunes : chant, danse, jeux, reportages, témoignages…

    Voici ce qu’une ancienne de l’aumônerie a mis sur sa page Facebook :
    « Nos années collèges sont marquées à jamais par nos premières booms, nos premières notes, nos premiers conseils de classe… mais avant tout par notre rencontre avec SAM et l’aumônerie. A son contact mais également au son de sa guitare nous avons tous appris à devenir de meilleures personnes et à faire preuve de partage. Hier soir notre guitariste préférée s’est éteinte en laissant derrière elle plusieurs générations d’anciens collégiens bien tristes à la nouvelle de son départ. »
    Et une adulte : « Une femme lumineuse qui donne foi en la vie. »

    SAM, une énergie débordante, une disponibilité permanente, une volonté de remettre les personnes debout, une foi rayonnante, une éternelle jeunesse d’esprit et de cœur.
    C’est elle qui continue maintenant à nous donner son amour et son énergie pour que nous poursuivions notre route en paix. «